L’UPCF engagée pour rapprocher les jeunes des médias


L’Union Patronale du Canton de Fribourg (UPCF) participe cette année au projet « Zeitung in der Berufsfachschule », initié à Fribourg par le quotidien Freiburger Nachrichten. Ce projet fait partie d’un plus large « Zeitung in der Schule » en place depuis 2007 dans les écoles primaires, secondaires et les lycées. Cette année, il s’invite dans les écoles professionnelles.

Zisch. Pour «Zeitung in der Schule». Ce projet – connu en Allemagne et en Suisse alémanique – a été créé par l’Institut allemand IZOP qui se concentre sur la réalisation de projets d’éducation aux médias. Lancé à Fribourg il y a 12 ans, il vise à promouvoir la lecture et l’écriture dans les différents niveaux scolaires, de l’école primaire aux lycées. Pour la première fois cette année, il a été étendu aux écoles professionnelles.

Cette ouverture aux écoles professionnelles s’est révélée toute naturelle pour les dirigeants de l’Institut IZOP. En effet, les étudiants de ces établissements professionnels se trouvent à l’aube de leur vie d’adulte et surtout de leur carrière. Ainsi, apprendre à utiliser les médias leur permettra d’acquérir des connaissances plus générales, complétant celles spécialisées de leur formation. Si grâce à leur apprentissage, ils ont déjà un pied dans la vie professionnelle, les jeunes pourront approfondir leurs connaissances et glaner des conseils en lien avec la carrière qu’ils souhaitent accomplir.

L’UPCF, partenaire

Chaque année, plusieurs partenaires commerciaux participent à ce projet d’éducation aux médias, à la fois en le soutenant financièrement et également en contribuant au contenu en guidant les élèves dans leurs recherches. Pour la première fois cette année, l’UPCF y participe. Cette décision coulait de source puisque l’UPCF est très active dans la formation professionnelle : « Nous réunissons sous un même toit 55 associations professionnelles et 17 associations de cours interentreprises », rappelle Reto Julmy, directeur de l’UPCF qui souhaite ouvrir les portes de son entreprise aux apprentis et leur fournir les contacts dont ils auront besoin pour réaliser les thèmes proposés par l’UPCF. D’ailleurs, trois ont été sélectionnés par des classes de la Gewerblichen und Industriellen Berufsfachschule. Le premier concerne l’évolution professionnelle, de l’apprenti au patron, le second la numérisation et ses conséquences et le dernier l’association suissetec et les technologies du bâtiment. « Nous espérons un échange animé », se réjouit Reto Julmy.