Le secret suisse pour débuter votre carrière

Actualité

Le secret suisse pour débuter votre carrière

Un programme d'apprentissage au Colorado (USA) est basé sur le modèle Suisse. Récit d'une journaliste américaine. 

Un programme d'apprentissage pour les jeunes, le premier du genre au Colorado, vise à préparer les étudiants aux industries de l'avenir en reproduisant un modèle européen réussi.

Ben Roueche a 17 ans et fait partie de la première classe d'apprentis d'un programme du Colorado, lancé l'été dernier, appelé CareerWise. Il représente la tentative du Colorado de créer un système inhabituel d'apprentissage pour les jeunes à l'échelle de l'État. "Ce programme a plus d'envergure que presque tous les autres programmes d'apprentissage à ma connaissance ", a dit Harry Holzer, professeur de politique publique à l'Université Georgetown. Ses objectifs sont ambitieux : les fondateurs de CareerWise tentent à la fois de préparer les jeunes d'aujourd'hui à des emplois bien rémunérés dans les industries de l'avenir et de changer une culture qui insiste pour que chaque jeune de 18 ans obtienne son diplôme d'études secondaires et aille directement au collège.

CareerWise est l'idée de Noel Ginsburg, le fondateur d'une entreprise de fabrication avancée basée au Colorado, Intertech Plastics. M. Ginsburg a visité la Suisse, qui offre un programme d'apprentissage pour les jeunes très apprécié, alors qu'il était président du Denver Public Schools College et du Career Pathways Council. "Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est que l'apprentissage n'est pas limité à la construction - il y a plus de 250 filières, de la fabrication à la banque, dit M. Ginsburg. "Septante pour cent des enfants s'inscrivent en apprentissage plutôt que de suivre une filière universitaire."

La Suisse n'est pas le seul pays développé à disposer d'un solide programme d'apprentissage ; ce modèle est depuis longtemps répandu en Allemagne et en Autriche, et l'Australie et le Royaume-Uni ont lancé ces dernières années des initiatives pour accroître l'apprentissage. Des études sur les programmes offerts dans ces pays ont démontré des avantages économiques substantiels pour les apprentis et les employés. Toutefois, ce modèle reste rare aux États-Unis. M. Ginsburg était convaincu qu'un programme d'apprentissage à l'échelle de l'État pourrait à la fois aider à relever les défis de la main-d'œuvre du Colorado et élargir l'accès à des emplois bien rémunérés dans une variété d'industries qui ne sont généralement pas associées à l'apprentissage.

Il a convaincu le gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, de l'idée, et les deux hommes sont retournés en Suisse en 2015, avec 50 autres; PDG d'entreprises locales, dirigeants de districts scolaires et de collèges ainsi que philanthropes - pour étudier le modèle de plus près.

Ashley Carter, chef de l'exploitation de CareerWise, affirme que le programme a été conçu pour reproduire plusieurs éléments importants du modèle suisse. La première est que les partenaires commerciaux de CareerWise bénéficieront d'un rendement sur leur investissement dans les apprentis au cours de l'apprentissage. De plus, les programmes d'apprentissage de CareerWise devraient accroître les choix de carrière des étudiants, et non les réduire.

"Les Suisses ont créé un système d'apprentissage pour les jeunes qui est très perméable", m'a dit Carter. "Nous entendons par là que les étudiants qui commencent un apprentissage en Suisse suivent un nombre illimité de filières. Ils peuvent obtenir un doctorat ; ils peuvent entrer directement sur le marché du travail... Donc participer à l'apprentissage n'est pas une impasse."

"Le programme n'a pas pour but de dire à tout le monde : " Vous n'avez pas besoin d'un diplôme de quatre ans ", explique M. Ginsburg. "En même temps, il y a d'autres emplois où vous n'avez pas besoin d'un diplôme de quatre ans pour réussir. Le but ultime est de s'assurer que les jeunes examinent leurs choix d'études et de carrière et qu’ils se demandent si ce cheminement les place dans une carrière qui les mènera dans la classe moyenne et au-delà".

Extrait de : The Atlantic / 07 septembre 2018 / Dwyer Gunn
Résumé et traduction : Gabriele Wittlin, UPCF

Information
  • article
  • 15 oct 2018

A propos

L’Union Patronale du Canton de Fribourg (UPCF) est une entreprise privée au service des entreprises et des groupements professionnels.

Lire la suite +

Newsletters

Lire la suite +

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +