Température optimale au bureau

Actualité

Température optimale au bureau

Un bureau trop chaud réduit le rendement au travail, un bureau entièrement climatisé réduit l'équilibre environnemental. Où est le juste milieu ?

Avec la chaleur de l'été vient le stress: quelle est la bonne température au bureau ? Certains veulent ouvrir les fenêtres pour avoir un courant d'air. La glace est dans le frigo. Les chaussures sont enlevées. D'autres, par contre, transforment l'été en hiver par la climatisation : Le thermostat est à 19 degrés. Les plus sensibles tremblent et fouillent dans l'armoire après le pull qui s'y trouve depuis février.
Ce duel s'intensifiera à l'avenir. Les spécialistes qui explorent notre climat tous les jours, parlent déjà de l'année à deux saisons. Face au changement global, l'automne et le printemps sont voués à disparaître. Selon les prévisions, l'année se composera uniquement de l'été et de l'hiver. Et l'été devient de plus en plus chaud.

Maux de tête dus à la chaleur

Toute une phalange d'experts s'interroge sur ce qu'est la "bonne" température de bien-être. Architectes, concepteurs et techniciens du bâtiment, ergonomes et professeurs sont toujours à l'affût de conditions de travail optimales. Même pendant les étés caniculaires, il ne devrait pas faire trop chaud.
Des températures trop élevées peuvent causer des maux de tête, de la fatigue, des nausées et une irritation des yeux, du nez et de la gorge. La productivité des employés diminue rapidement. "Quand la température monte à 28 degrés, la performance baisse de 5 %. A 31 degrés, c'est déjà 10 % de moins", explique Christian Monn, assistant de recherche au Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) à Berne.
Un certain nombre d'études le prouvent. L'une des analyses les plus complètes sur ce sujet a été réalisée par un groupe de recherche interdisciplinaire et transnational de Suisse et de Suède. Des experts de la Haute école spécialisée de Zurich (ZHAW), de l'EPF de Zurich et de l'Université Chalmers de Suède ont étudié la relation entre le bien-être et le climat intérieur dans le cadre d'un projet de plusieurs années. Le Credit Suisse, la Banque Cantonale de Zurich et le fournisseur d'équipement de bureau Witzig ont soutenu le projet. Les chercheurs ont interrogé 6000 personnes dans 26 bâtiments et analysé 700 000 valeurs mesurées.

Le résultat : un air trop chaud, pauvre et sec est le deuxième facteur le plus important pour promouvoir les symptômes de fatigue tels que l'inertie, la flaccidité, les difficultés de concentration et les étourdissements. A titre de comparaison, l'âge joue un rôle subordonné.

Le sexe, par contre, est un facteur central dont la culture populaire se moque à maintes reprises. La vidéo satirique "Why Summer is Women's Winter" circule à nouveau ces jours-ci. Le clip Youtube est un blockbuster Internet avec près de quatre millions de clics et une discussion en ligne sans fin.

L'intrigue du petit film : Quand la chaleur arrive, les hommes se mettent à l'aise au bureau en T-shirts et les femmes commencent à avoir les lèvres bleues.
Les résultats de la recherche ont déjà été repris par les bricoleurs de paragraphes à Berne. Le Code du travail fixe le cadre de ce qui est supportable. Dans les "Directives de l'Ordonnance 3", qui régit l'application de la loi, l'article 16 stipule sous le titre "Climat ambiant": "La température ambiante, la vitesse de l'air et l'humidité relative doivent être mesurées et coordonnées de manière à garantir un climat ambiant qui ne nuit pas à la santé et qui soit approprié".

L'évacuation de la chaleur n'est pas un problème technique. Aujourd'hui, chaque pièce peut être équipée de l'air conditionné. C'est aussi possible pour peu d'argent. Micasa dispose de toute une gamme de systèmes de climatisation sur roues pour un montant tout à fait honnête. Le bolide de 30 kilos répondant au nom de produit Pinguino, par exemple, peut refroidir un espace de bureau avec huit places de travail.
Cependant, les systèmes de climatisation ne sont pas politiquement et écologiquement corrects. Le Pingouino tire plus d'électricité du réseau que les fers à repasser, les aspirateurs et toutes les ampoules à économie d'énergie. Projeté sur les effectifs d'une entreprise de 350 salariés, il s'agit d'une empreinte CO2 qui ne s’apparente plus à une idée "durable".

Température maximale : 26,5 degrés

Le message est également arrivé chez le législateur. "Les bâtiments ne doivent pas simplement être équipés d'une climatisation. Selon les normes en vigueur et les exigences cantonales, l'exploitant doit prouver qu'il y a un besoin de refroidissement - et il doit se conformer à la réglementation en matière d'énergie ", explique Monn, du Seco. Par conséquent, le contrôle de la température des pièces ne devrait pas être opéré au travers de maxima, mais par des moyennes appropriées.

Conseils pour le bureau

  • Contrôle : A la même température, la chaleur est perçue comme plus agréable lorsque les employés ont le contrôle. Augmenter le ventilateur, baisser les stores, réguler la climatisation.
  • Flexibilité locale : Lorsqu'il fait vraiment chaud au bureau, envisagez des alternatives : Aux étages près du rez-de-chaussée et du côté ombragé, il fait souvent plus frais, parfois aussi dans le Home office.
  • Ventiler correctement : Si la sécurité le permet, la ventilation nocturne est une bonne solution. Les courants d'air forts pendant la journée peuvent être négatifs. Le Seco ne recommande pas des courants  d'air supérieurs à 0,2 mètre par seconde pendant les périodes chaudes.
  • Mesurer la sécheresse : Selon le Seco, l'humidité idéale s’étend de 30 % d'humidité relative (19 à 24 degrés en hiver) à 65 pour cent (22 à 28 degrés en été).

 

"Toute personne assise dans un vieux bâtiment Art Nouveau dont les fenêtres ne sont pas trop grandes a de la chance ", explique Urs-Peter Menti, professeur d'ingénierie du bâtiment à la Haute école spécialisée de Lucerne. Ici, les artisans du savoir peuvent jouir d’un bon climat intérieur, c'est-à-dire un climat intérieur à basse température, sans aucune technologie consommatrice d'énergie. Il y a des consignes aussi simples qu'efficaces : "Ouvrez la fenêtre pendant que l’air est encore frais, c'est-à-dire le matin, le soir ou même la nuit. Dès que le soleil tape, fermez les fenêtres, abaissez les stores ou fermez les rideaux ", conseille Lukas Windlinger, professeur à la ZHAW.

Une autre mesure, presque gratuite, exige des concessions sur l'étiquette : le choix du bon vêtement. Ce n'est pas toujours un sujet très simple, comme le montre l'exemple des conducteurs de tramway de Zurich : "Jusqu'à il y a une dizaine d'années, l'uniforme avec pantalons longs était obligatoire, même s'il faisait parfois 38 degrés dans les cabines ", rapporte l'expert Seco Monn. Aujourd'hui, cependant, les chauffeurs de tramway sont autorisés à venir travailler en short en été.
Un détail intéressant à cet égard : l'exemption de la cravate est préférable à l'augmentation de la climatisation lorsqu'il fait chaud. Ce point de vue est même inscrit dans la loi. Les recommandations pour la mise en œuvre du droit du travail indiquent qu'un relâchement du code vestimentaire peut élargir le couloir de température perçu comme tolérable de 3 degrés vers le haut.

Tout cela peut contribuer de manière décisive à un sentiment de bien-être. L'objectif devrait être de maintenir la température à l'intérieur du bureau en dessous de 26,5 degrés Celsius, même en été, car d'après les résultats de la recherche, elle devient inconfortable au-dessus de ce seuil. Le Seco recommande une plage de température de 21 à 23 degrés Celsius pour les travaux de bureau en hiver. En été, il est possible de l'ajuster vers le haut à des valeurs comprises entre 23 et 26 degrés. "Un profil de performance idéal dans les bureaux peut-être atteint avec des valeurs d'environ 22 degrés ", explique M. Monn.

Source: Handelszeitung online / 26 juillet 2018 / Axel Gloger
Traduction: Gabriele Wittlin, UPCF

Information
  • article
  • 6 août 2018

Chambre patronale

La Chambre Patronale est l’organe politique de l’Union Patronale du Canton de Fribourg. Elle est le porte-parole des PME membres et prend les décisions pour tout ce qui concerne les consignes de vote et autres objets politiques. La défense des intérêts des PME est une des préoccupations majeures de la Chambre Patronale ...

Lire la suite +

Conseil d'administration

Lire la suite +
Evènement

Evènements

Découvrez les prochains événements de l'UPCF et de ces partenaires dans votre région.

Lire la suite +