No 304 Septembre 2020

Info Patronale

No 304 Septembre 2020

Depuis quelques mois, le coronavirus dessine notre quotidien. Le virus a des répercussions sur tous les domaines de notre vie et impacte considérablement l’économie. Nos habitudes et certitudes sont constamment remises en question et adaptées afin de prévenir une nouvelle vague d’infections.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie, nous avons également dû faire des concessions au niveau politique. Ainsi, les votations fédérales du 17 mai ont été reportées et, de ce fait, nous devrons nous prononcer sur cinq sujets le 27 septembre prochain.

Parmi les objets qui seront soumis au peuple, l’initiative de limitation, lancée par l’Union démocratique du centre (UDC) mérite toute notre attention. Celle-ci est née d’une frustration du parti de droite quant à la mise en œuvre de l’initiative « Contre l’immigration de masse » acceptée par le peuple le
9 février 2014. Pour l’UDC, le Parlement aurait dilué cette mise en œuvre. De son côté, l’initiative de limitation représente une attaque supplémentaire contre les Accords bilatéraux I liant la Suisse et l’Union européenne (UE). Concrètement, si elle devait être adoptée, le Conseil fédéral serait contraint de dénoncer l’accord de libre circulation. Ce qui, en raison de la solidarité des traités ou clause guillotine, entraînerait la fin des Accords bilatéraux I. Ainsi, l’adoption de cette initiative ne se cantonnerait pas à restreindre l’immigration, elle mettrait également fin aux accords régissant l’accès au marché des denrées agricoles, des transports terrestres et aériens ainsi qu’aux marchés publics et elle réintroduirait des obstacles techniques dans les domaines du commerce et de la recherche. A l’heure d’une crise économique hors du commun, l’adoption de l’initiative de limitation équivaudrait à mettre KO l’économie suisse.

Pour préserver sa force économique, la Suisse a besoin d’un marché du travail ouvert, sans restrictions, ainsi que de relations claires avec notre partenaire économique principal : l’UE. C’est pour cette raison que notre Chambre patronale recommande de glisser un « non » résolu dans l’urne le 27 septembre.

Autre objet soumis au vote ce même jour : le congé de paternité. Celui-ci suscite des discussions sur les plans politique, économique et sociétal. La Chambre patronale a soigneusement pesé le pour et le contre. Finalement, une petite majorité s’est dégagée pour recommander l’adoption du contre-projet indirect, à savoir le congé de paternité de deux semaines. Qu’on ne s’y méprenne, ce vote n’est pas un blanc-seing pour l’accroissement des coûts salariaux et l’extension des assurances sociales, mais l’acceptation d’un compromis raisonnable, au large soutien et tenant compte des transformations sociétales.

Ces votations seront résolument teintées de la pandémie actuelle. Nul ne sait combien de temps encore le coronavirus influencera nos vies et l’économie, mais une chose est certaine, les conséquences économiques seront pires que celles de la crise de 2008. 

« Les crises et la vie vont de pair, comme les soucis et l’optimisme », nous enseigne la psychologue zurichoise Paula Ritz. Faisons donc preuve d’optimisme et espérons que nous sortirons ensemble de cette crise. Elle nous aura pour le moins permis d’évoluer sur le plan de la digitalisation. C’est ainsi que l’Union Patronale du Canton de Fribourg se prépare afin de répondre encore mieux aux crises futures et d’étoffer son éventail de services.

En attendant, je vous souhaite une lecture enrichissante de la nouvelle édition de l’Info patronale. Restez en bonne santé !

Informations pratiques
  • infopatronale
  • 07 sep 2020

Chambre patronale

La Chambre Patronale est l’organe politique de l’Union Patronale du Canton de Fribourg. Elle est le porte-parole des PME membres et prend les décisions pour tout ce qui concerne les consignes de vote et autres objets politiques. La défense des intérêts des PME est une des préoccupations majeures de la Chambre Patronale ...

Lire la suite +

Conseil d'administration

Lire la suite +

A propos

L’Union Patronale du Canton de Fribourg (UPCF) est une entreprise privée au service des entreprises et des groupements professionnels.

Lire la suite +